Les grands risques qui accompagnent les keyloggers

Le keyloggers constituent un risque important pour tous ceux qui utilisent des ordinateurs ou des appareils mobiles. Il y a toujours eu des espions, ou simplement des curieux, qui essaient de découvrir les données qui correspondent à certains éléments, comme les cartes de crédit et/ou de débit, appartenant à d’autres personnes. Ainsi, lorsque vous insérez votre carte dans un distributeur automatique de billets ou dans le point de vente d’un établissement, il se peut qu’une de ces personnes placées derrière vous veuille voir quel est le code PIN que vous tapez dans le terminal. L’objectif est de s’approprier la carte et de l’utiliser ensuite à des fins criminelles.

Programmes d’espionnage des touches de clavier

Sur les ordinateurs, mais aussi sur les appareils mobiles, il se passe quelque chose de similaire, même si le cybercriminel n’est pas derrière notre dos. Sans que l’utilisateur de l’ordinateur le sache, un keylogger c’est-à-dire un programme capable de détecter les frappes de clavier du classique ou du moderne touches tactiles ou similaire. Le keylogger prend soin non seulement de prendre note de tout ce qui est écrit mais aussi de le transmettre à la personne qui l’a installé sur l’ordinateur.

Lorsqu’un keylogger est actif, les risques sont très élevés, notre vie privée est fortement attaquée. Le programme ou l’application qui le prend en charge est non seulement capable de stocker les noms d’utilisateur et les mots de passe des comptes de courrier électronique ou de l’accès aux réseaux sociaux, mais peut aussi, dans de nombreux cas, trouver les données d’accès aux comptes bancaires et celles correspondant aux cartes de crédit. Tout le monde peut imaginer les conséquences de tout cela.

Éviter l’installation de keyloggers

J’ai déjà noté que le keyloggers ne sont pas facilement détectables, ce que l’on peut éviter, dans de nombreux cas, c’est leur installation. Nous devons essayer par tous les moyens de ne pas cliquer sur les liens qui nous sont envoyés dans les courriels, dans les applications de messagerie, qui sont insérés dans les pages web (surtout lorsqu’ils apparaissent dans des fenêtres pop-up), entre autres possibilités. Si nous le faisons, si nous cliquons, nous courons le risque que ce type de logiciel malveillant soit installé sur notre ordinateur ou notre appareil mobile.

Pour éviter ce type d’infection, il est nécessaire de prendre les mesures appropriées et d’utiliser des outils dédiés à leur lutte, en les éliminant s’ils sont installés sur l’ordinateur. Nous vous recommandons de lire UVK (Ultra Virus Killer), pour protéger votre ordinateur, et Elite KeyLogger, pour enregistrer votre navigation sur macOS et Windows, et d’agir en conséquence.